Croisée des Flumes.

Un forum français consacré à Bobby Pendragon.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Journal de Nevva ^^

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nevva Winter
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26
Territoire : Quillan
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Le Journal de Nevva ^^   Mer 27 Juin - 16:40

Bon je sais qu'on ne sait pas qui est l'acolyte de Nevva dans le livre mais bon...je me suis permise du coup, d'en inventer un. Un grand ami du nom de Grahan.(bizarre hein Suspect ) agé de 17 ans.
Je commence ^^


Journal de Nevva n°1 : Denduron

Grahan...je ne sais pas si tu liras ce journal. Cet homme m'a certifié que oui. Cet homme, il s'appelle Press. Je ne le connai pas très bien. Tu dois te demander où je suis passé depuis tout ce temps non ? Et bien je vais te raconter. Ce qui m'est arrivé est incroyable mais j'espere que tu le prendra au sérieu. Parce que si j'ai besoin d'aide, je voudrais que tu sois là. Bon...je me lance.
Comme d'habitude je courrais dans les coulloirs de Block pour amener tout un tas de dossiers. J'ai prit l'ascensseur pour monter à l'étage. Et quand les portes se sont ouvertes, je l'ai vu. Press, un homme grand au regard confiant. Et il m'a parlé.

"- Tu es Nevva n'est-ce pas ?"

Je ne l'avais jamais rencontré et pourtant, il connaissait mon nom. Bizarre hein ? C'est tout de suite ce que j'ai pensé. J'ai hoché la tête en signe de réponse.

"- Il faut que je te montre quelque chose.
- Mais...monsieur je ne peux pas il faut que je porte ces dossiers et...
- Tu n'aura pas à t'inquieter de ces dossiers Nevva. Plus tard. Je te prie suis moi c'est très important."

Là j'avoue que ce type me faisait un peu peur. pourtant je savait qu'il ne me voulait pas de mal. Il m'a fixé droit dans les yeux. Je ne sait pas pourquoi mais...j'ai vu qu'il était très sérieux. Ca avait l'air important. Alors je l'ai suivit. Je crois maintenant que je n'aurait peut-être pas du...Je vais te raconter:
Il m'a emmener dans le bâtiment des jeux vidéo de Rune. Là où certaines familles tentent leur chance. Nous somme descendu dans les souterrains de ce bâtiment. Arrivé dans une pièce immense où reposait des tas de caisses poussièreuse, il s'est immobilisé et s'est tourné vers moi.

"- Nevva. Ne me quitte pas des yeux. Si il nous arrive quelque chose, court le plus vite possible. Les Guigs ne nous lacherons pas. Ne t'en fait pas. Tout ira bien."

Hein ?! Il venait de me dire que des...guigs pouvaient nous sauter dessus et il rajoutait que tout irait bien ? A ce moment là j'ai voulu courrir pour rebrousser chemin. Qu'est-ce que c'était ces guigs ? Des monstres ? Et ce type c'était qui exactement ?

"- Mais...qui êtes vous ? As-je demandé.
- Je te l'ai dit. Je m'appelle Press. Allons reste silencieuse et suis moi."

Oui...j'aurais dû inssiter, courrir en sens inverse en hurlant. Mais je l'ai suivit. Quoi que ce type ait dit...ces guigs n'ont pas montré le bout de leur nez. Si ils en avaient...
Il m'a emmené jusqu'a un mur. Oui un mur. On s'est retrouvé devant un grand mur de brique et il a dit.

"- Nous y sommes. Tu me suis toujours ?"

Je n'ai pas bien compris. C'était ce mur qu'il voulait me montrer ? C'était quoi cette mascarade ?

"- Vous suivre ? Mais où ? Qu'est-ce que vous voulez ?
- Nevva il faut me faire confiance. Je t'expliquerait tout une fois là bas."

Bon...je l'ai cru. Je lui ait fait confiance. Ne me demande pas pourquoi ! Bref...il s'est penché et a tiré une des briques. Et une petite ouverture est apparut. J'étais bluffée ! Mais pas le temps de poser de questions. Press est entré en premier, m'a fait signe de le suivre et ce que j'ai vu de l'autre coté m'a surpris. Il n'y avait rien. Juste un grand tunnel noir devant moi.

"- Tu as peur ? M'a t-il demandé avec un sourire chalereux."

Peur ? J'étais pétrifiée oui !

"- Heu...un peu. Lui ais-je répondu. Qu'est-ce qu'on fait ?"

Il m'a sourit de nouveau, m'a prit la main et a fait un pas.

"-Denduron ! a t-il clamé.
- Hein ?! Dendu quoi ?!"

Il ne m'a pas répondu. Le tunnel s'est animé. Une lumière éblouissante en est sortie, suivit d'une musique assourdissante. J'ai fermé les yeux, serrant plus fort la main de ce type, et nous sommes partit au travers d'une sorte de tunnel translucide où on pouvait voir des étoiles ! Si si ! On était a des kilomètres sous terre et pourtant je voyais des étoiles ! Je filait les pieds en avant, légèrement allongé sur le dos, serrant toujours la main de Press qui me sourit d'un air rassurant. Au bout d'un moment, tout redevint normal. Enfin...presque. Il y avait encore cette espèce de grotte complètement noire. Je me trouvais toujours aux cotés de Press. Mes jambes tremblaient, je l'ai regardé d'un air effrayé.

"-Ne t'en fait pas. M'a t-il dit. Tu t'y fera."

Me faire à quoi ?! J'avoue que je ne comprenais plus rien. C'est là que je vais te laisser Grahan. Je t'enverrais le reste plus tard. Et je peux te dire que c'est pire. Si si...je te jure. En attendant, souhaite moi bonne chance !

Je t'embrasse.

Nevva.


Dernière édition par le Jeu 28 Juin - 9:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bobbypendragon.forumrama.com/index.htm
johann
VIP
avatar

Nombre de messages : 358
Age : 26
Territoire : Cloral
Personnage favori : Spader (quand il péte pas les plonds)
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Mer 27 Juin - 23:59

Nevva n'a pas d'acolite, elle dit elle même
Citation :
Je n'ai pas encor d'accolite, j'était trop occupé et je ne sait pas si je vais en prendre un, je me débrouille tres bien toute seule.
sinon rien a dire, tout va avec l'histoir. (faudrai que je repréne spader moi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiction-fantastique.clictopic.net/index.htm
JDM
Petit Voyageur.
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 24
Territoire : Cloral ou Ibara ???
Personnage favori : Vo Spader
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Jeu 28 Juin - 2:36

Bravo !

_________________
JDM

"La vie, c'est de savoir jongler : au début tu en laisses tomber quelques-unes puis tu finis par réussir à tout équilibrer"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nevva Winter
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26
Territoire : Quillan
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Jeu 28 Juin - 9:40

Désolé je sais qu'elle n'en a pas mais j'avais pas trop le choix Embarassed Désolée ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bobbypendragon.forumrama.com/index.htm
Nevva Winter
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26
Territoire : Quillan
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Dim 1 Juil - 22:07

Journal de Nevva n°2: Denduron

Grahan, cette fois je sent que tout va de pire en pire ! Press m'a montré ce nouveau Territoire qu'est Denduron. Il ne ressemble pas, mais alors pas du tout a Quillan. En fait il n'a rien a voir. Il est...primitif. Heureusement maintenant ça va mieu. Je suis en bonne compagnie dans un petit village. Je vais te raconter ce qui qui s'est passer après être arrivé:

Le moyen de transport que nous avions utilisé s'appel un Flume et nous permet de voyager entre deux mondes ou deux Territoires, peu importe comment on appel réellement ça. Finallement, Press a fini par tout m'expliquer. Il a marché jusqu'a une pile de vêtement. Enfin si on peu appeller ça des vêtement ! Ce n'étaient que des peaux d'un quelquonque animal grossièrement cousus. Par rapport a ceux de Quillan, ils n'étaient pas très confortable. Et pourtant, j'ai du les enfiler.

"- Pourquoi est-ce que je dois m'habiller comme ça ? Lui ais-je demandé.
- Parce que c'est interdit. Vois tu...apporter des objets ou d'autres choses d'un Territoire sur un autre peut s'avérer extrèmement dangereux."

Dangereux ? Ok...si c'était dangereux alors je respecterait cette règle. Même si je ne comprenait pas pourquoi s'habiller autrement qu'ici pouvait être dangereux. Peut-être que là-bas aussi il y avait des Dados pret a mettre n'importe qui en prison si il ne s'habillait pas convenablement. Qui sait ?

"- Tu veras. Denduron est un territoire très sypathique. Dit-il.
- Sympathique ?! Mais je ne sais même pas ce que je fais ici ! Expliquez moi !
- Tu peux me tutoyer.
- Bon ok. Explique moi ce que je fait ici !"

Il a sourit. Ca m'a franchement énervé. Finallement, il s'est assis sur un rocher et a fait un geste pour que je m'assied à mon tour. Je n'ai pas bougé. Il a soupiré et a commencé.

"-Bien. Je vais essayer de tout t'expliquer. Nevva. Tu n'es pas une fille comme les autres. Tu es ce qu'on appelle une Voyageuse.
- Une Voyageuse ? Qu'est-ce que c'est que ça ?
- Laisse moi finir."

J'ai fronçé les sourcils et ait hoché la tête.

"- Les Voyageurs sont des personnes comme toi et moi choisit pour défendre Halla. Halla et...Tout. C'est l'enssemble de tout les Territoires. Il y a un Voyageur pour chaque Territoire. Et notre devoir est de le protéger. Si Hala tombe, nos familles et ceux d'autres Territoire devrons en payer les conscéquences.C'est pour ça que je t'ai emmené ici Nevva. Pour te montrer Halla et pour que tu comprenne ce qu'est ton devoir.

"- Proteger Halla ? Mais le protéger de quoi ?
- De qui tu veux dire. De Saint Dane.
- Saint Dane ? Qui est-ce ?
- C'est un Voyageur comme toi et moi. Malheureusement...il a décidé de faire tomber Hala pour une raison que j'ognore. C'est un démon capable de prendre n'importe quel apparence. Il est très dangereux.

Un Démon ? Dangereux ?! Bon ok...pensse bête n° 1: Ne jamais se retrouver nez à nez avec ce type !

"- Tu dois protéger Halla de Saint Dane. C'est ton devoir. C'est notre devoir à tous."


Je l'ai regardé droit dans les yeux. Quoi ?! Moi je devais sauver des Territoires avec des milliers de gens ? Moi ?!

"- M...mais...comment ? Je ne peux rien faire je suis juste...juste moi !"

Press a sourit.

"- Justement. Tu verras, plus tard tu t'y fera. Mais le mieu est que tu décrouvre Hala. Ensuite tu pourra te découvrir toi. Es-tu toujours prête à me suivre ?"

Si j'étais prête ? Ca non ! Mais j'avoue que j'étais assez curieuse. Alors comme ça il y avait d'autres Territoires ? Interessant.

"- Oui. Allons-y."

Press a hoché la tête et s'est approché...d'une luge ! Une luge assez primaire avec deux lances attachés sur les cotés.

"- Heu...Press ? C'est pour quoi faire ça ?
- Ca ? Pour se protéger au cas où les quigs se réveilleraient."

Les Quigs ? Encore ces choses ?

"- Qu'est-ce que c'est que ça des "Quigs" ?
- Et bien...cela dépend du Territoire où tu te trouve. Sur Quillan ce sont des araignées mécaniques et ici...des espèces d'ours avec une grande crête jaune."

J'ai avalé bruyament ma salive. Pensse Bête n°2: Eviter les Quigs !

" Bon. Il est temps d'y aller. Suis moi."

Je l'ai donc suivit. Après avoir fait quelques pas, je fus aveuglé par une lumière impressionante ! C'était en fait le soleil qui faisait percuter ses rayons sur...de la neige ! Il y avait de la neige partout. Nous étions en haut d'une grande montagne. En bas, on pouvait voir une petite fôret.
Press a posé la luge sur le sol et a fixé quelque chose devant lui. C'était des pics jaunes. Oula ! Des Quigs !! Press s'est tourné vers moi et a posé un doigt sur ses lèvres pour me demander de ne pas faire de bruit. Finallement, Press est monté devant pour prendre les commandes, et moi derrière lui. Quelques secondes plus tard, nous descendions à vive allure la pente de la montagne. Soudain, le sol a trembler. Je me suis retournée vivement pour regarder derrière moi. Les Quigs ! ils se réveillaint !

"- PRESS !! Ais-je hurlé !"

L'homme les avaient vus. Il se redressa.

"- Prend les commandes Nevva !!"

Je n'ai pas vraiment réfléchit. J'ai juste obéit. Je me suis glissée devant et ait empoignée leguidon. HEY ! Non attend ! Qu'est-ce que j'étais en train de faire ! Je n'avais jamais conduit un engin pareil moi !!

"- Passe moi une lance Nevva !"

J'ai tourné la tête. Le Quig était bientôt sur nous ! Mes mains ont tremlés, j'ai regardé devant moi, les yeux pétrifiés.

"- Nevva ! La Lance !!"

La Lance ?! Ah oui ! Non ! Si je voulais atteindre la lance il fallait que je lâchele guidon ! Bon...pas le temps. C'était ça ou je finissait dans l'estomac de ce monstre aux crocs immenses ! Je me suis penchée et ait arraché l'arme pour la tendre à Press. Le Quig à bondit, et la lance s'est planté droit entre les grands yeux jaunes du monstre pour s'étaler dans la neige. Et un de moins ! Mais...il ne nous restait qu'un lance et ils étaient au moins une dixaine ! On était perdus ! Non. Grave erreur. Tout les autres se sont jetés sur le Quig mort pour le déchicter. beurk !

"- Nevva attention !"

Hein ? J'ai regardé devant moi pour voir...un arbre !! On allait s'écraser !! Press s'est jeté sur le guidon et nous l'avons éviter de peu ! De très peu !! Je me suis jeté a l'arrière de la luge pour laisser la place à Press. Puis je me suis penché sur le bord, et ait vomi.
Bon ok c'est dégoutant mais j'avais l'impression de me décomposer un peu plus à chaque centimètres ! Finallement, au bout de quelques minutes qui me parurent des heures, la luge a ralentit et a fini par s'immobiliser. Nous sommes descendu. Mais a peine avais-je poser le pied à terre que mes jambes tremblèrent, fléchirent, et je tombais ventre a terre sur le sol. Il n'y avait plus de neige, je me suis donc fait plutôt mal. Press s'est retourné.

"- Tout va bien ?
- Si ça va ? Bien sûr que ça va ! On vien presque de se faire bouffer par un monstre qui a été dévoré par sa propre tribu, on a dévalé une pente en manquant de s'écraser et j'ai vomi tripes et boyaux avant de m'étaler sur le sol ! A part ça tout va pour le mieu !

Press a éclaté de rire. J'aurais du prendre ça pour une moquerie. Mais non. Son rire était plutôt contagieux et je me suis mise a sourire et à rire aussi. Il m'a tendu la main pour me relever.

"- Et tu n'as encore rien vue ma pauvre Nevva."

Gloups ! Là je n'ai plus rit du tout. Mais pas le temps de poser à nouveau des questions, Press m'a emmené plus loin. Nous avons marchés quelques temps puis soudain, j'ai apperçu quelqu'un qui venait vers nous. C'était un homme avec une armure mais je ne le distinguait pas bien de là. J'ai sentit Press se raidir et il m'a entrainé derrière un buisson.

"- Qu'est-ce qui se passe ? Ais-je rétorquée.
"- C'est un Bedoowan. Ne fait pas de bruit."

J'ai obéit. A travers quelques feuilles, j'ai pu surveiller l'inconnu. Enfin ce...Bedoowan comme il l'appellait. Il était seul. Il s'arrêta non loin de nous, regarda autour de lui puis appella:

"- Press ? C'est toi ?"

Press sourit et se releva avant d'enjamber le buisson et de rejoindre le garçon. Il était costaud et ne devait pas avoir plus de 15 ans.

"- Viens Nevva tu ne risque rien!"

Je suis sortit de ma cachette et les ait rejoint.

"- Nevva, je te présente Alder. C'est le Voyageur de Denduron."

J'ai regardé le jeune homme qui ma sourit.

"- Bonjour Nevva ! Press mavait dit qu'il viendrait avec toi. Ca s'est bien passé ?"

J'allais ouvrir la bouche mais Press m'a devancé.

"- A merveille !"

Bein voyons...

"- Bon. Alors venez. Les Milagos t'attendent avec impatience Press ! Dit joyeusement Alder.
- Pourquoi ? Ais-je demandé.
- Heu...et bien parce qu'en ce moment...les choses sont un peu tendu entre les Milagos et les Bedowans. C'est bizarre...avant nos peuples s'entraidaient mais depuis quelques temps, les Bedoowans commencent à se servir du peuple des Molagos.
- Pourquoi ? Ais-je de nouveau demandé.
- Heu...je ne sais pas. Fit serieusement Alder."

Press a sourit. Cela devait peut-être l'amuser, mais moi pas du tout. C'était qui d'abord ces Milagos ? Un autre peuple sûrement.

"- Bon, allons les rejoindre Alder. Il ne faut pas les faire attendre. Est-ce que Saint Dane est dans les parages ?
- Tu veux parler de ce type qui veut détruire Halla ? Non."

-Ah ! Alder n'avait pas non plus l'air de savoir qui était ce Saint Dane. Peut-être était-il nouveau lui aussi.

"- Bon...alors notre but c'est de défendre les Milagos contre les Bedoowans c'est ça ? Ais-je lancée.
- Non. a fait Press. Pour l'instant la chose n'est pas grave et Saint Dane n'est pas encore passé par ce Territoire. Mais il faut tout de même se méfier des Beddowans. On ne sait jamais. Bien. Maintenant dépéchons nous."

Bon. Et bien de toutes manières ça m'allait très bien de ne pas jouer les héros. Du moins pour l'instant. Nous avons tout les trois marchés pendant un bon moment puis un village est apparut. Nous y sommes entrés et j'ai équarquillée les yeux, ébait ! Ce village était joli mais...pas très évolué. Il y avait de petites maisons de bois ou de pierres grossièrement taillées avec de petites portes en bois et des trou comme fenêtre. Certaine avait une espèce de petite cheminée mais rien de très luxueux. Les gens, quand à eux, étaient habillés de peaux comme les miennes mais avaient tous l'air légèrement inquiets. Au centre du petit village, il y avait un puit où des femmes remontaient de l'eau avec quelques enfants qui jouaient par-ci par-là.

"- Alors ? Comment trouves-tu ? Me demanda Press.
- Heum...et bien c'est...différent.
- Oui cela n'a rien a voir avec Quillan. Avoua Press.
- Venez, vous devez avoir faim. Lança Alder."

Oui, j'avouais que mon estomac criait famine ! Alder nous a mené dans une petite bâtisse de pierre où il a sortit du pain, quelques bouts de viandes et de l'eau.

"- Désolé c'est tout ce que j'ai. En ce moment les Bedoowans ne nous laisse pas vraiment cultiver pret de leur Terre.
- Ce n'est rien Alder, nous allons nous en contenter."

J'ai hoché la tête bien que j'aurais préféré quelque chose de mieu. Enfin...

A ce moment, j'aurais vraiment voulu rentrer chez moi pour manger des mêts délicieux en compagnie de Laberge et Veego. Et peut-être même de l'un de ces challengers. Bien que je déprouvais leur jeux dangereux. Mais je ne pouvait rien y faire.

Je vais te laisser là Grahan. Je dois accompagner Press et Alder qui veulent me faire visiter le reste de Denduron. Je t'embrasse très fort.
Tu me manques.


Nevva


Dernière édition par le Lun 2 Juil - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bobbypendragon.forumrama.com/index.htm
Kurybo
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Territoire : Eelong
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Lun 2 Juil - 13:48

Bonne réalisation mais attention au fautes d'orthographes.
Exemples:- c'est "Halla" et non "Hala"
- quigs s'écrit avec un q au début et non un g.

Mais Bravo ! quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JDM
Petit Voyageur.
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 24
Territoire : Cloral ou Ibara ???
Personnage favori : Vo Spader
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Lun 2 Juil - 14:13

Kurybo a écrit:
Bonne réalisation mais attention au fautes d'orthographes.
Exemples:- c'est "Halla" et non "Hala"
- quigs s'écrit avec un q au début et non un g.

Mais Bravo ! quand même.

+1 !

et aussi Bravo ! Transpi'

_________________
JDM

"La vie, c'est de savoir jongler : au début tu en laisses tomber quelques-unes puis tu finis par réussir à tout équilibrer"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nevva Winter
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26
Territoire : Quillan
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Lun 2 Juil - 18:50

merci beaucoup ^^ et désolé pour les fautes je vais arranger ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bobbypendragon.forumrama.com/index.htm
Nevva Winter
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26
Territoire : Quillan
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Lun 2 Juil - 19:39

Journal de Nevva n°3: Denduron

Salut Grahan ! Devine quoi ? J'ai une bonne nouvelle. Je ne suis pas morte ! Si je dis ça c'est parce que ça fait un moment que je ne t'ai pas donné de nouvelle de moi. Denduron est un territoire de malade crois moi ! Et tout cas avec tout ces pauvres gens...bref je vais te raconter comme d'habitude ce qui m'est arrivé.

Après avoir fini notre maigre repas, Alder nous a entrainé dehors, dans le village.

"- Comme tu peux le voir Nevva, ce village est pauvre et les habitants commencent a baisser les bras. Mais apparament, d'après Rellin, ils auraient fait un découverte spectaculaire qui pourrait bien tout changer !
- Oh. Et qu'est-ce que c'est ?
- Je l'ignore. Il ne veut en parler à personne. Tout ce que je sais, c'est que cela se trouve sous terre.
- Sous terre ? Pourquoi ? demandais-je.
- Parce que Rellin a prit quelques hommes pour creuser sous terre. Il dit que c'était pour faire des galleries et pour en trouver plus. Plus de quoi...je n'en sait rien.
- Je crois deviner ce que c'est. fit Press, le visage grave. Et ça ne me plait pas beaucoup."

Nous n'avons pas rajouter un seul mot avant d'arriver dans une sorte de clairière non loin du village. Et au centre, un trou gigantesque et d'une profondeur indéfinissable. C'était sûrement un bout de cette gallerie dont nous parlait Alder.

"- On a qu'à aller voir ce qui se passe là dedans. Proposais-je.
- Mais...si Rellin nous voit ? S'inquiéta Alder.
- Nous aviserons. Répondit Press à ma place."

Sur ce, il passa une jambe dans le trou et commença a descendre par une sorte d'échelle. Sauf que celle-ci était faite de liane et n'avait pas l'air très solide. Pourtant, Press avait l'air de tenir. Je me suis tournée vers Alder.

"- Tu y vas ou j'y vais ? Demandais-je.
- Honneur aux dames. Fit-il."

J'ai sourit et me suis empréssée de descendre. Je n'étais pas très rassurée mais je n'avais pas vraiment le choix hein ? Je me débrouillait pas trop mal mais j'aurais largement préféré un bon vieil assenceur. Au bout d'un moment, j'ai touché le sol. Je me suis reculée et Alder na pas tardé a nous rejoindre.

"- Où allons nous maintenant ? Fit-il.
- Commençons par la droite. Proposa Press en prenant un tunnel sombre qui s'enfonçait vers la droite."

J'ai regardé de nouveau Alder. Il a haussé les épaules et lui a emboité le pas. Et si je faisais demi-tour pour rentrer ? Press et Alder était devant et ne pourrait pas me ratrapper ! J'allair m'éxécuter quand quelquechose a germé dans mon esprit. Les Quigs. Je ne pourrais jamais rentrer au Flume vivante. J'ai soupiré, et me suis résignée à les suivre. Nous avons marché pendant longtemps, puis Press s'est immobilisé. Nous venions de déboucher dans le centre de ce labyrinthe. C'était comme une grand un pièce ou se rejoignait au moins 10 galleries différentes.

"- Génial. On va où là ? Fis-je narquoisement."

Press se tourna vers moi.

"- A toi de choisir.
- Hein ?
- Si tu est si maligne, dit nous où aller."

Ok, il m'avais eu. Je me suis avancée et ait regardé une par une les galleire. Soudain, j'ai apperçut un petit wagon, posé sur des rails dans l'une des galleries à notre gauche. Je suis allé voir se qu'il contenait. J'ai eut un hoquet de stupeur en voyant ce qu'il contenait. Des pierres ! Des pierres de toutes les tailles mais d'une couleur bleu-azur splendide !

"- Hey ! Venez voir ! Me suis-je exclamée".

Les autres m'ont rejoins et ont tous affiché une mine stupéfaite.

"- Mais qu'est-ce que...qu'est-ce que c'est que ça ? Fit Alder.
- C'est...de l'Azur. Annonça Press. Et a mon avis, ils veulent s'en servir pour avoir un mode de vie bien plus confortable et riche.
- Mais c'est génial non ? Fis-je.
- Non pas vraiment. Rétorqua t-il.
- Pourquoi ?
- Si les Bedoowans l'apprenent...je doute qu'ils partagent."

Il avait raison. Les Bedoowans ne feraient qu'une bouchée de ces petits paysans et leur volerait tout leur Azur. Le monde était cruel.

"- Bon. Alors qu'est-ce qu'on fait ? On explose tout ça pour que personne ne le trouve ? Dis-je bêtement.
- Qu'est-ce qu'une explosion ? Fit Alder."

Je me suis tournée vers lui.

"- Quoi ?! Tu ne sais pas ce que c'est ? Mais...c'est...un gros BOUM ! Qui détruit tout ce qu'il touche.
- Et...tu veut faire "exploser" la mine ?
- Bah oui.
- C'est une mauvaise idée Nevva. Rétorqua Press. Denduron n'est pas équipé pour produire une explosion et il est hors de question de leur montrer comment faire. Non, le mieu c'est de ne rien faire, et de parler à Rellin.
- Et si il ne veut pas écouter ?"

Press ne m'a pas répondu et nous avons rebroussés chemin. Une fois remontés à la surface, une jolie surprise nous attendait. Tout une bande de Milago, dont un carrément furax qui devait être le chef.

"- Tu as eu tord de descendre là-dessous, Press Tilton. Cracha t-il.
- Rellin, c'est une mauvaise idée.
- Qu'est-ce qui te faire croire ça ? Nous allons nous enrichir et enfin pouvoir nourrir correctement nos familles. Est-ce un crime ?
- Réfléchit Rellin...si les Bedoowans tombent dessus ils...
- Commet veux-tu qu'ils le trouvent ? Fait moi plaisir Press. Mèle toi de ce qui te regarde. Et d'abord qui est cette gamine ?"

Là, il parlait de moi.

"- Je ne suis pas une gamine. Grniçais-je. Je m'apelle Nevva et je viens de....OUCH !!"

Alder venait de m'écraser le pied.

"- Non mais t'es pas fou !! Hulais-je.
- Ils ne doivent rien savoir. Murmura t-il."

1 point pour lui. C'est vrai qu'ils ne me croiraient pas si je leur disait que je venais d'un autre monde.

"- Rellin je t'en prit réfléchit ! Insista Press en nous ignorant.
- Désolé Press. Mais c'est trop important. Tu veras, plus tard tu nous remercieras.
- J'en doute Rellin. J'en doute fort."

L'homme a haussé les épaules, et ils sont tous partis.

"- Je t'avais dit qu'il nous écouterait pas. Dis-je.
- Tu avais raison. Est-ce que tu comprend un peu le risque que cela pourrait encourrir ?"

J'ai réfléchit.

- Heu...pas vraiment. C'est que je ne vois pas vraiment le rôle exact de ces Bedoowan.
- Alors nous irons leur rendre une petite visite demain. Tu pourras nous procurer des vêtements Alder ?
- Sans problème Press. Vous les aurez demain matin."

Press a hoché la tête et nous sommes partis en direction du village. Le soleil...non retification !! Je ne l'avais pas encore remarqué mais là, c'était plutôt flagrant. Il y avait Trois soleils !! Si je te jure ! Trois !! Bref...LES soleils se couchaient et je commençait à être fatiguée. Press nous a fait rentrer dans la même petite maison que tout à l'heure et a préparer nos couches. C'était de simples planches de bois fixée aux murs avec un grand bout de tissus comme couverture. Il y avait mieu mais enfin c'était mieux que rien. J'ai commencé à écrire mes journaux comme m'avait expliqué Press, même si je ne voyais pas du tout comment il allait te les envoyer. Peut-être pourrais-je rentré chez moi si nous prenions le Flume. Bref, lorsque j'eus terminée, je plongeais dans un sommeil profond.

C'est là que ce termine mon journal Grahan. Merci encore de les lire.
A Bientôt j'espere.

Nevva.


Dernière édition par le Jeu 5 Juil - 20:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bobbypendragon.forumrama.com/index.htm
JDM
Petit Voyageur.
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 24
Territoire : Cloral ou Ibara ???
Personnage favori : Vo Spader
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Lun 2 Juil - 21:39

C'est très bien, à part quelques fautes évidentes Very Happy

Bravo !



Pour les fautes:



- La signature de Nevva, c'est écrit Neva.

- "On a cas aller voit ce qui se passe là dedans. Proposais-je." cas, je pense que l'on dit qu'à

- "- Tu y va ou j'y vais ? Demandais-je." Ce ne serait pas : Tu y vaS Suspect

Du premier coup d'oeil ça semble être tout. Si ça semble trp accusateur ( Transpi' ) dites le moi, j'oterai le bout des fautes.

Mais, c'est très bien et l'histoire est admirablement bien construite à part que... Transpi' Je ne peut pas vérifiez comment est Nevva, je n'ai pas lu le 7 Very Happy

Je me trompe, ce n'est pas très bien, c,est excellent Very Happy

_________________
JDM

"La vie, c'est de savoir jongler : au début tu en laisses tomber quelques-unes puis tu finis par réussir à tout équilibrer"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurybo
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Territoire : Eelong
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Mar 3 Juil - 18:33

JDM a écrit:
C'est très bien, à part quelques fautes évidentes Very Happy

Bravo !



Pour les fautes:



- La signature de Nevva, c'est écrit Neva.

- "On a cas aller voit ce qui se passe là dedans. Proposais-je." cas, je pense que l'on dit qu'à

- "- Tu y va ou j'y vais ? Demandais-je." Ce ne serait pas : Tu y vaS Suspect

Du premier coup d'oeil ça semble être tout. Si ça semble trp accusateur ( Transpi' ) dites le moi, j'oterai le bout des fautes.

Mais, c'est très bien et l'histoire est admirablement bien construite à part que... Transpi' Je ne peut pas vérifiez comment est Nevva, je n'ai pas lu le 7 Very Happy

Je me trompe, ce n'est pas très bien, c,est excellent Very Happy

+1 ! Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nevva Winter
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26
Territoire : Quillan
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Jeu 5 Juil - 20:32

Des fautes ???!! Quelles fautes ??! Je vois pas de fautes! Wink

lol je plaisante. Ne t'en fait pas, je te remercie pour tes critiques. Bah oui il en faut bien pour que mes journaux soient réussis ^^ Merci !

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bobbypendragon.forumrama.com/index.htm
Nevva Winter
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26
Territoire : Quillan
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Jeu 5 Juil - 21:47

Journal de Nevva n°4: Seconde Terre

Bon. Me revoilà. Comme tu l'as sûrement remarqué, le journal sur lequel j'ai écrit n'est pas le même que les précédents. Pourquoi ? Parce que je ne suis plus sur Denduron. J'ai changé de Territoire pour rejoindre la Seconde Terre, le Territoire dont Press est le Voyageur. Croit-le ou non, il n'est pas si terrible. Les vêtements sont confortables, les gens sont normaux, bref, un Territoire plutôt sympathique mais toujours pas aussi évolué que Quillan. Je vais te raconter tout ça mais d'abord, revenons un peu à denduron:

Tout d'abord Press m'a montré comment envoyer tout ces journaux. Il a prit mon anneau, l'a touché du bout du doigt et a annoncé : "Quillan". L'anneau s'est illuminé, s'est ouvert pour former une grand trou circulaire, puis a "avalé" les journaux. Impressionant. D'après lui, je pouvais le faire aussi. Super !

Lorsque je me suis éveillée, Press n'était plus là. Alder non plus d'ailleur. Où étaient-ils ? M'avaient-ils laisser tomber ? Etais-ce un piège ? Bon je me faisait un peu trop d'idées car quelques secondes plus tard, Press et Alder sont entrés avec une pile de vêtements dans les bras.

"- Tiens. Fit Press en me tendant une des tenues. Ce sont des vêtements de Bedoowans. Enfile-les."

Ok. J'ai déplié la tenue et ait prit un air surpris. Rien a voir avec les vieilles peaux dex Milagos. C'était des tenues blanche. Une longue robe avec des chaussures qui ressemblaient à des sandales. Pas terrible, mais tout de même plu confortable. Press était déjà en tenue,mais avec un pantalon et une veste blanche, ainsi que Alder. J'ai levé les yeux sur eux et ait toussotée.

"- Qu'est-ce qu'il y a ? Ils ne te plaisent pas ? Fit Alder.
- Heu...ce n'est pas ça mais...si vous pouviez vous retourner ça m'arrangerait."

Press a sourit et Alder a rougit considérablement.

"- Nous allons te laisser. Fit Press. Rejoins-nous près de la mine d'accord ?"

J'ai hoché la tête et Press est sortit, suivit par Alder qui murmura un "désolé", encore rouge de confusion. Ah les mecs ! Je me suis levée et me suis changée. Quelques minutes plus tard, je rejoignais mes deux compagnons près de la mine.

"- Alors ? Où allons-nous ?
- Au chateau des Bedoowans. Informa Press.
- Un chateau ? Et bien...c'est le grand luxe. Je comprends pourquoi les Milagos sont jaloux. Rétorquais-je.
- Press, qu'allons nous dire aux Beddowans pour pouvoir entrer ? Ils ne vous ont jamais vu., ils vont sûrement avoir des soupçons. Lança Alder.
- Bonne question Alder...très bonne question. Peut-être pourrions nous faire comme si nous avions besoin urgent de leur aide. Un bléssé par exemple.
- Un bléssé ? Bon...mais qui s'y colle ? Demandais-je."

Je n'aurais jamais dû ouvrir ma grande bouche. Ils se sont tournés vers moi avec un petit sourire narquois.

"- Non ! non ! et non ! Pourquoi se serait moi ?
- Parce qu'une jeune fille bléssée fait plus d'impression ! Rétorqua Alder.
- C'est faux !"

Bien sûr, il avait raison. C'est comme ça que je me suis retrouvée en train de jouer la chochotte bléssée. Alder a trouvé des fruits bizarre au jus rouge sang et ils se sont éclater à m'en barbouiller un peu partout sur le corps en déchirant légèrement le bas de ma robe et les manches.. J'avais envie de hurler.

"- Nous allons te porter jusqu'au château.
- Génial. Ais-je gromélée.
- Une fois qu'on sera dans un endroit calme, Press assomera les géneurs et nous irons explorer les lieux. Mais il faudra faire vite.
- Finallement je n'ai pas tant envie que ça de les connaitre ces Bedoowans. Grognais-je.
- Nevva fait un effort. Fit Press."

J'ai haussée les épaules. Alder a prit mes bras, Press mes jambes ( j'avais l'air vraiment ridicule !) et ils ont marchés jusqu'à la porte. C'était impressionant ! Ce château était construit sur une falaise !!

"- Qu'est-ce que c'est ? A demandé un des gardes.
- Cette jeune fille est bléssée ! Fit Press en faisant mine d'être horrifié. Il nous faut un medecin !
- Qu'est-ce qu'il lui est arrivé ? Demanda un second garde.
- Heu...elle s'est faites attaquée par une bête dans la fôret !! S'exclama Alder
- Une bête ?! Bon allez-y !"

Ils ont ouvert la porte. Quels crétins ! On nous a accueillit. Il y avait un soldat et un médecin. Ils m'ont portés jusqu'a une chambre.

"- Bon...voyons les dégats ! A fait le médecin."

Il allait défaire ma robe mais j'ai tout de suite arrêté son geste.

"- Ne me touchez pas ! Ais-je fait."

Pressa a bondit, et a assomé le médecin qui s'est écroulé au sol. L'autre soldat était aussi à terre gâce à Alder.

"- Je ne referais plus jamais ça ! Ais-je clamé.
- C'est bon, allons-y ! A fait Alder. "

Nous sommes sorti de la petite salle pour visiter le lieu de vie des Bedoowans. Maintenant je comprenais encore mieu la douleur des Milagos. Ce château était plutôt riche et luxueux avec des décorations, et des objets splendides. Rien a voir avec les petites maisons des Milagos ! Nous avons parcourus le château pendant près d'une heure.

"- Alors ? Tu comprends pourquoi se serait une erreur si ils trouvaient le gisement d'Azur ? Me demanda Press.
- Oui. Avec tout ce minerait précieux en plus, ils pourraient devenir dangereux pour les Milagos. Ils n'hésiteraient pas à vouloir devenir la Grande Puissance de Denduron.
- Oui. Et qui sait ce que deviendraient les Milagos dans tout ça. Soupira Alder.
- Là !! Ce sont eux !! A crié une voix."

Nous nous sommes retournés en même temps pour voir que 5 soldats se jetaient sur nous. Le médecin avait repris ses esprits. C'est lui qui avait donné l'alerte.

"- Oh oh...fuyons ! Fit Alder"

Bonne idée. J'ai prit mes jambes à mon cou et nous avons suivit Alder dans les couloirs. Au bout d'un moment nous avons atteind la porte.

"- La porte ! Empêchez les de s'échaper ! hurla un Soldat."

Les deux gardiens de tout à l'heure n'eurent pas le temps de réagir. Nous avons bondit à l'extérieur et nous sommes enfuit dans la forêt pour les semer. Dieu sait combien de temps nous avons courru. Mais au bout d'un moment, nous nous sommes arrêtés, exténués.

"- Où...où on est ? Fis-je essouflée.
- Près du Flume. Annonça Press. Regarde, ton anneau brille."

Effectivement. Alors comme ça, lorsque nous étions a proximité d'un flume, notre anneau brillait. Intéréssant.

"- Bon. Il est temps pour nous de partir Alder.
- Je viens avec vous ! Fit -il.
- Ce serait avec plaisir Alder...mais tu dois rester pour faire en sorte que les Bedoowans ne trouvent pas le gisement d'Azur. Expliqua Press. Et essaye de résonner les Milagos. Je reviendraient te voir c'est promit."

Alder a prit un air triste mais a hoché la tête. Il nous a tout de même accompagné jusqu'a l'entrée du Flume.

"- Faites bon voyage. A t-il dit. Revenez vite."

Un chose était certaine, il ne me reverrait pas de si tôt moi. Toute cette misère dans ce territoire commençait à me monter à la tête. Je n'étais pas une révolutionnaire, je ne pouvais pas les aider. Press a tapoté amicalement l'épaule d'Alder pour le saluer. Alder s'est tourné vers moi. Je lui ait sourit et... oh ! Surprise ! Il m'a prit dans ses bras et m'a sérré contre lui.

"- Merci d'être venue Nevva. Merci pour ton aide."

Mon aide ? Je n'avais pas fait grand chose. Génée, je l'ai gentilment reoussée avec un sourire.

"- Ouais. De rien. J'ai été contente de te rencontrer.

C'était vrai. Mais je n'allais pas faire plus de sentiments. Ce n'était pas vraiment mon caractère.

"- Allons-y Nevva. A fait Press."

J'ai salué Alder avec un autre sourire, puis ait rejoint Press, tournée face au Flume.

"- On va où ? Ais-je demandé.
- Chez moi. En Seconde Terre.
- Cool. Ais-je dit sans grande enthousiasme.

Press a senti mon malaise et a rit. Après avoir fait un signe de main à Alder, Press a crié:

"- Seconde Terre !!"

Aussitôt, le flume s'est animé. La lumière de plus en plus aveuglante s'est approchée, accompagnée de l'étrange musique et quelques secondes plus tard, je reprenais pour la deuxième fois cet étrange moyen de transport. Je voyais toujours les étoiles. Nous n'avons pa échangés un mot, juste profités du voyage. Press avait raison. J'allais rapidement m'y faire. Soudain, nous sommes arrivés. C'était comme un caverne mais les murs étaient assez lisses. En face de nous, il y avait une porte avec une étoile gravée dessus.

"- L'étoile indique l'entrée du Flume. A dit Press. Allez, suis moi.
- Heu...est-ce qu'il y a des Quigs ?
- Je ne sais pas. Nous verons bien."

Ben voyons...surprise ! surprise ! Je commençais a avoir la frousse. Nous avons trouvés les vêtements et les avons enfilés. J'avais un pantalon bizarre que Press appelait "Jean", et un tee-shirt blanc avec des chaussures un peu comme les notre mais que Press nomait "tennis". Drôle de Territoire, mais au moins ils étaient cnofortables. Enfin, nous avons passés la porte et avons débouchés sur...des rails. Première bonne nouvelle : Ce Territoire n'était pas primitif, ils avaient des trains.

"- Il faut faire vite avant qu'une rame n'arrive. Dit Press."

Une rame ? Ce devait-être le nom de leur train. Je l'ai suivit le long de la paroie, puis nous sommes arrivé dans la station. Tout était désert, gris et salle.

"- C'est abandonné ? Ais-je demandé.
- Oui, plus personne ne viens ici. Sortons de là. J'ai hâte d'arriver.
- Nous allons chez toi ?
- Je n'ai pas vraiment de chez moi. Mais j'aimerais bien voir mon neveu.
- Ton neveu ? Qui est-ce ?
- Il s'appel Bobby, c'est le futur Voyageur de la Seconde Terre. Mais il ne sait rien. Un jour viendra ce moment. Mais pas maintenant."

J'ai haussé les épaules. Tant mieux pour lui s'il n'était pas encore impliqué dans cette histoire de fou. Je l'enviais.

"- Alors on va aller le voir ?
- Non je préfère qu'il ne te voit pas. Il se poserait trop de questions.
- Tu n'as qu'à dire que je suis ta fille."

Il a sourit.

"- Je n'ai pas de famille. Désolé mais tu devras m'attendre. Je ne serais pas long."

Ok chef. Nous sommes sortis de la station et lorsque nous sommes arrivés dans les rue, j'ai grimacé. Cet endroit était laid. Oui, laid. Les rues étaient vides, salles et étaient un peu intriguantes.

"- Ne t'en fait pas. C'est un quartier abandonné qu'on appel le Bronx. mais tout n'est pas comme ça. Monte."

J'ai alors remarquée un drôle d'engin. C'était comme les scooters de Quillan, mais en plus gros. Press m'a tendu un casque et je l'ai enfilé. Je suis montée derrière lui et il a démarré le moteur qui était étrangement silencieux.

C'est ici, pour l'instant que ce termine ce journal que je t'écris depuis un endroit appelé "Garden Poultry" où ils font un nourriture bizarre mais délicieuse ! Press, lui, est allé voir son fameux neveu.
Bon, je t'embrasse Grahan. J'espère finir par rentrer bientôt.


Nevva.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bobbypendragon.forumrama.com/index.htm
Sergei
Gaffeur officiel.
avatar

Nombre de messages : 546
Age : 23
Territoire : Eelong
Personnage favori : Osa
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Ven 6 Juil - 12:35

Toute mes félicitations, j'aime vraiment beaucoup. T'es très doué et la manière dont c'est écrit est assez prenantes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurybo
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Territoire : Eelong
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Ven 6 Juil - 12:50

Sergei a écrit:
Toute mes félicitations, j'aime vraiment beaucoup. T'es très doué et la manière dont c'est écrit est assez prenantes

+1 ! Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nevva Winter
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26
Territoire : Quillan
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Dim 8 Juil - 20:47

( merci ^^)



Journal de Nevva N°5: Première Terre


Me voici encore dans un autre territoire, qui n'est pas si différent de la Seconde Terre. Comme tu devais t'en douter, si il y a une "seconde" c'est qu'il y en a une première. Et bien je suis en ce moment même sur la Première Terre. C'est la même chose que la Seconde Terre, mais quelques anées en arrière. Sur ces territoires de la Terre, ils définissent les années avec des chiffres. Sur la Seconde Terre, qui est le présent, ils sont en 2007. Et là, je me retrouve en 1914, dans le passé. D'après Press, il se passe quelque chose de Terrible dans l'Histoire de ces Territoire a partir de cette année là, et qui va durer encore 4 ans. Il appel ça, la Première Guerre Mondial (oui, oui "première"). Mais revenons un peu en arrière si tu veux bien.

Je suis donc restée assise seule à une table pour manger des "frites" et boire ce qu'ils appellent un "coca cola". Je ne sais pas ce qu'ils mettent dedans mais c'est exelent. D'ailleurs vu le monde, tout le monde doit aimer ça sur ce Territoire. J'étais donc en train d'écrire discrétement le précédent journal assise dans un coin lorsqu'un drôle de type s'est assis en face de moi. Il avait des cheveux blonds et gras qu'il ne devait laver que 1 fois tout les 10 ans, et ce cessait de renifler. C'était dégoutant. Dabord il n'a rien dit et s'est contenté de me fixer. Au bout d'un moment, je l'ai regardé.

"- Qu'est-ce que tu regardes? ais je fait.
- Bah toi, tiens.
- Ah oui...et pourquoi ?
- 'Faut une raison ?"

Il a reniflé bruyament. J'ai tiré une grimace de dégoût.

"- Qu'est ce 'tu fait ?
- Heu...j'écris, dis-je simplement en rangeant mes papiers."

Ca n'a pas dû l'intérésser plus que ça parce qu'il a attrappé mon verre pour boire une gorgé. Non mais quel culot !! Je ne savais pas si ça se faisait ici mais en tout cas je trouvais ça assez dégoutant. Il m'a tendu mon verre a moitié vide puis me l'a tendu avec un sourire narquois.

"- T'en veux ?
- Heu...non merci je n'ai plus soif."

Faux. Je mourrais de soif parce qu'il faisait une chaleur vraiment étouffante ! Mais il était hors de question que je boive ça aprés lui. Et Press m'avait prété un peu d'argent mais j'ignorait si j'en avais encore assez pour un autre verre. Quand à ce type, après avoir fini mon verre, il a recommencé à me fixer. Bah quoi ? J'avais quelque chose sur le visage ?

"- J't'ai jamais vu. Tu viens d'où ?"

J'allais répondre que je venais de Quillan mais je me suis retenue à temps. Qu'allais-je donc répondre ? Je ne connaissais rien de ce Territoire ! C'est lui même qui a répondu a ma place.

"- Ah ouais je sais...t'es Française. J'le sais parce que t'a un drôle d'accent."

Française ? Je ne savais pas trop ce que c'était mais je n'ai pas voulu le contre-dire.

"- Heu...oui c'est ça. Je suis Française.
- De quelle région ?"

Aïe. Bon il fallait improviser un peu.

"- Dans...dans le Sud."

Autant ne pas donner trop de détail.

"- Ah ouais. Parait qu'il fait chaud là bas non ?
- Heu...oui.
- C'est quelle ville ? Parce qu'avec mon père j'suis déjà aller dans le Sud."

Oups. En plus il connaisait le pays. J'aurais du mal à improviser cette fois ci.

"- T'en pose beaucoup des questions !! ais-je rétorquée."

Bien dit ! Là au moins je ne risquais pas d'avoir l'air trop bizarre. Il a de nouveaux reniflé et a haussé les épaules.

"- Ca va t'énerve pas c'est juste comme ça, je demandes. Comment tu t'appelles ? Moi c'est Mitchell. Anddy Mitchell."

J'allais ouvrir la bouche pour répondre quand une main chaleureuse s'est posée sur mon épaule. C'était Press.

"- Alors Nevva...tu as passé un bon moment ?
- Heu...oui, ais-je répondu.
- Hey ! Je vous connait vous ! s'est écrié Mitchell. Vous z'êtes l'oncle de Pendragon hein ?"

Press l'a fixé un moment puis lui a tendu un petit sourire.

"- Effectivement.
- Heu...bon on y va ? ais-je demandé."

Press a hoché la tête. Je me suis levée, ait fait deux pas, mais le garçon m'a retenu par le bras. J'ai pivoté pour lui lancer un regard noir. Il m'a sourit.

"- On se reverra, a t-il fait.
- Heu...peut-être.
- Non. C'est certain. T'es plutôt mignonne comme nana, Nevva."

Son sourire s'est élargit. J'ai dégagé mon bras. Ce type commençait à me donner le frousse. Je me suis préssée jusqu'à la porte et suis sortie pour rejoindre Press sur le trotoirre.

"- Tu es là depuis seulement quelques heures et tu te trouve déjà un garçon ? plaisanta t-il.
- Et puis quoi encore ! C'est lui qui est venu !
- Daccord. Allons y, je n'ai rien de particulier à te montrer ici. Retournons au Flume."

Très, mais alors très bonne idée. Plus jamais je ne voulais recroiser le chemin de ce garçon ecoeurant. Je suis montée derrière Press sur le même véhicule que tout a l'heure et nous avons filler vers le Bronx. A peine quelques minutes plus tard, nous étions face au flume.

"- Avant de repartir Press, j'ai une question à te poser.
- Vas-y.
- C'est...et bien je voulais juste savoir qui était exactement ton neveu.
- Il vaut mieux que je te le dise car tu risque de le rencontrer plus tôt que tu ne le pense."

Ah. Super. J'attendais la suite.

"- Bobby ne sait pas qu'il est un Voyageur. Mais il est même plus que ça.
- Qu'est-ce que tu veux dire ?
- Bobby est le Voyageur en Chef. Il est la clef. Souviens toi bien de ça Nevva. Lorsque vous combattrez Saint Dane côte à côte, je voudrais que tu prennes bien ça au sérieux. Si Bobby disparait, je ne craind que les enjeux soient beaucoup plus catastrophiques que tu ne puisse l'imaginer. Tu comprends ? Je t'en prie Nevva, protège-le jusqu'au bout."

J'avais envie de hurler :"Non mais ça va pas et puis quoi encore ! Je n'ai pas que ça a faire !!" Mais la lueur qui brillait dans le regard de Press m'a convaincu. Grahan, jamais je n'ai vu quelqu'un comme ça. Je ne peux pas vraiment l'expliquer mais...je savais que c'était bien plus important que tout. J'avais l'impression, en voyant son regard, que Bobby était plus important que tout au monde. Bien plus important que Halla, bien plus important que ce Sain Dane ou que ces Quigs. Et même plus important...que ma propre vie. C'est fou hein ? Et pourtant c'est ce que j'ai vu dans ce regard.

"- Pres...je le protégerais même si pour ça je devrais donner ma vie."

J'avais l'impression que c'était comme si ce n'était pas moi qui parlait. En fait...c'était la Voyageuse en moi qui parlait. Et pas la Nevva tranquille de Quillan. Et j'avais aussi comme l'impression que Press allait me prendre dans ses bras en pleurant. Bien sûr, il n'en a rien fait. Il s'est contenté de hausser fièrement la tête. Puis il s'est tourné vers le flume et a crié:

"- Première Terre !"

Aussitôt le flume s'est allumé suivit de l'étrange musique qui se rapprochait de plus en plus. Press m'a regardé, m'a tendu un sourire empreint d'émotions, et nous avons plongé dans le voyage spectaculaire qu'était le flume. Il ne nous a pas fallut beaucoup de temps avant que le Flume ne nous dépose. Mais il y avait un problème. Nous étions exactement au même endroit que tout à l'heure. J'ai regardé Press.

"- Heu...pourquoi on est pas partit ?
- Parce qu'on est arrivé.
- Ah ah...très drôle."

Press a éclaté de rire puis s'est dirigé vers une pile de vêtements.

"- Nous sommes au bon endroit. La Première Terre est le même Territoire que la Seconde Terre. Mais quelques année en arrière.

"- Tu veux dire...que nous somme dans le passé de ton Territoire ?
- Exactement. Tiens enfile ça."

Je vais te dire une chose Grahan, c'est que jamais je n'ai porté un truc pareil, et que plus jamais je n'en porterai. Ils n'étaient pas inconfortables non. Ni habimés ni autre chose dans le genre. Mais c'était une robe. Comme...comment te dire...comme un haut mais tellement long qu'il te descend jusqu'au pied. C'était a peu près ça. Press m'a dit que c'était une "robe" et que les femmes ne portaient pas de pantalon en ce temps là. Et bien je les plaignaient. Pas pour les vêtement. Pour les chaussures. C'était comme des sandalle mais avec de long talon. Pas trop haut, mais assez pour me donner l'air d'une fille qui viens de s'envoyer plusieurs verres d'affiler. Tu vois ce que je veux dire ? Bref...ma robe était faites d'un tissus assez épais et de couleur brune. Mes chaussures, elles, étaient noires. Cette robe était parfaitement à ma taille quoi que je me sentais bizarre à l'intérieur. Press m'a regardé avec un drole d'air.

"- Oui ça va je sais que j'ai l'ai ridicule! ais-je clamée.
- Non au contraire. Je trouve que cela te va vraiment bien. Tu devrais mettre plus de robes de temps en temps."

Alors là il pouvait rêver. Néanmoins son compliment ne m'a pas déplu. Finallement, nous sommes sortis du flume pour attérir sur les rails. Et je peux te dire que marcher sur des rails avec des talons et une robe se n'est pas de tout repos. Plus d'une fois j'ai failli m'étaler sur le sol. Mais j'ai fais de mon mieux pour me dépêcher avant qu'une rame n'arrive. Au moment ou j'ai vu la lumière des phares à quelques mètre de moi, j'ai plongé sur le quai. Ouf ! Sauvée ! La rame est passée sans emporter avec elle une compote de Nevva. Press m'a tendu la main pour m'aider à me relever.

"- Tu verras, au bout d'un moment tu va finir par t'habituer à ces chaussures."

Je n'en était pas aussi sûre que lui mais bon. Une fois sortit du métro je suis restée bouche bée. C'était la même chose que sur la Seconde Terre mais...en même temps assez différent. C'est à dire moins évolué. Normal vu qu'on était dans le passé. Les voitures étaient bien moins sofistiquée et bien moins rapides. Par contre elles étaient beaucoup plus bruyantes et dégageaient une fumée noir qui faisait tousser. Les gens étaient habillés comme nous. Des robes plus ou moins riches que la mienne pour les femmes, et pour les hommes, des pantalons avec des chemises et des vestes. Certains portaient des cravates, d'autres non. Press m'a laisser contempler un moment ce drôle de spectacle, puis a crié:

"- Hep ! Taxi !"

Taxi ? C'était quoi ce truc ? Où ça un Taxi ?
J'ai bientôt eu la réponse à ces questions. Un taxi, c'était une voiture comme les autres, mais qui servait à emmener les gens a une adresse demandée. Comme toute les voitures mais là ce n'était pas nous qui conduisions, et c'était payant.

"- Mannathan Tower Hotel je vous prie, a fait Press."

Le Taxi a démarré et nous avons roulés pendant un bon moment avant que le Taxi ne s'arrête devant un bâtiment très impréssionnant. Il était composé de 30 étages et était peint d'un rose doux et chaleureux. Chouette ! Press a payé le chauffeur et s'est placé a coté de moi pour regarder a son tour les 30 étages.

"- C'est beau hein ? Et tu n'as pas encore vu l'intérieur !
- Mais pourquoi on est là ? ais-je fait.
- Pour rencontrer le Voyageur de la Première Terre.
- Ah bon. A lui aussi tu lui a montré tout ces drôles de Territoires ?
- Heu...il ne sais pas encore qu'il est un Voyageur.
- QUOI ?! lui non plus ?! A ce rythme là Saint Dane va détruire Halla avant même qu'on est pû lever le petit doigt !
- Patiente, l'heure n'est pas encore arrivée.
- C'est bien beau tout ça mais quand est-ce ce qu'on va lui dire ?
- Je m'en chargerait une fois que j'en aurais fini avec toi.
- Ca risque de prendre du temps, ais-je grogné."


Nous sommes entrés dans le grand bâtiment et Press avait raison. L'intérieur était encore plus impréssionant ! Des grans lustres étaient accrochés au plafond. Il y avait des sièges à l'air confortables où les gens papotaient, des tapis luxueux, tout le monde était habillé richement. Là, j'avais l'air encore plus ridicule ! Enfin si c'était possible de faire plus ridicule que ça.


C'est ici que ce termine mon journal. Je l'ai écrit avec une drôle de machine à écrire pas vraiment très pratique. Mais c'est tout ce qu'il y avait. Je t'ai écrit ce journal d'une chambre de l'hôtel.Pas vraiment le luxe absolu mais pas mal quand même. C'est ici que je te laisse Grahan.
Nous ne nous reverron peut-être pas avant très, très longtemps. Alors je voudrais que tu saches que même si je suis loin, je pense a toi.

Prend soin de toi.

Nevva.





( Heu...je crois que je peux pas faire plus long Razz Vous en pensez quoi ??)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bobbypendragon.forumrama.com/index.htm
Kurybo
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Territoire : Eelong
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Lun 9 Juil - 14:59

De mieux en mieux continues Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nevva Winter
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26
Territoire : Quillan
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Lun 9 Juil - 23:33

(merci c'est gentil Very Happy )

Journal de Nevva N°6: Première Terre

Cette fois Grahan, j'ai bien faillit mourrir. Je me demande encore comment j'ai fait pour m'en sortir. Peut-être grâce à Gunny, le Voyageur de la Première Terre dont m'avait parlé Press. Son vrai nom, c'est Vincent Van Dyke. Drôle de nom hein ? Et le plus impréssionant dans tout ça, c'est qu'il doit avoir dans les 60 ans, mais a une forme et une pêche d'un gars de 20 ans. Il est très impréssionant, et d'un bonté spectaculaire. Et encore plus spectaculaire...sa peau est noire. La notre est d'une couleur dans le beige-rose. La sienne et de couleur brune-noire. Très étonnant et pourtant, il parait que c'est courant sur ces Territoires. Je vais tout te raconter.

Après être rentrés dans la grande salle d'entrée, un homme s'est avancé vers nous avec un grand sourire. C'était le directeur de l'hôtel.

"- Bienvenue au Mannathan Tower Hôtel Messieurs, Dame. Que puis-je pour vous ?
- Nous aimerions avoir une chambre pour moi et ma fille."

Ma quoi ?!. Ah oui...daccord. C'est vrai qu'on ne pouvait pas vraiment expliquer autrement notre étrange "couple".

"- Aucun problème cher monsieur, je vais vous envoyer le Groom pour porter vous mener à vos chambres. Un instant."

L'homme a tourné les talons pour disparaître derrière une petite porte. Quelques minutes plus tard, un autre homme en est sortit. Il était grand, la peau brune, presque noire, des cheveux gris et un regard qui inspirait une grande sagesse. Il portait un uniforme de couleur rouge avec un pantalon noir. Il s'avança vers nous, et lorsque ses yeux se posèrent sur Press, son sourire s'élargit et il écarta ses bras pour prendre Press contre lui.

"- Press Tilton !! Cela fait une éternité que je ne t'ai pas vu !! Qu'est-ce que tu deviens ?
- Gunny, je te présente Nevva, ma fille."

L'homme a posé ses yeux sur moi avec un air étonné.

"- Ta fille ? J'ignorais que tu en avais une ! Je parie qu'Osa fait une mère magnifique !"

Qui ça ? Osa ? Je ne conaissais pas cette femme mais autant jouer le jeu. Press arborait une mine réjouit.

"- Ah...oui maman est géniale, ais-je dit.
- Je m'en doutait. Domage que je ne l'ai pas rencontré avant Press !"

Les deux hommes ont éclatés de rire.

"- Allons, venez. Je vais vous mener à votre chambre. C'est que les affaires ne marchent pas vraiment comme sur des roulettes."

Il nous expliqua tout en nous menant vers l'assenceur.

"- La guerre a éclaté il y a à peu près une semaine. Tout le monde en parle ! Mais je suppose que vous le saviez déjà. Tout les hommes redoutent que l'armée vienne les chercher. J'espère qu'il ne viendront pas me chercher moi. Ah, je vous en prie."

Gunny s'éffaça pour nous laisser entrer dans l'assenceur. Mais il y avait déjà quelqu'un dedans. C'était un petit homme habillé de la même façon que Gunny.

"- Quel étage ? nous demanda t-il.
- Le 5ème étage, Dewey, annonça Gunny.
- C'est partit !"

La porte s'est fermée et le petit homme se pencha sur ses manettes. Il parut réfléchir un petit moment.

"- La manette de droite Dewey, fit Gunny en souriant.
- Oui, oui...je sais."

Dewey atrappa la manette de droite et l'abaissa. Aussitôt, la cabine s'élança en douceur vers le haut. Une fois au 5ème étage, nous sommes sortit de l'assenceur et Gunny nous a emmené jusqu'à la chambre. Il a mis la clef dans la serrure, l'a tournée, et a ouvert la porte.

"- Voilà Press. Votre palais."

Je suis entrée à mon tour et est regardée tout autour de moi. C'était un petit salon avec un canapé . A droite, il y avait la salle de bain, et sur la gauche, deux chambres. Ce n'était pas très luxueux mais c'était grand.

"- C'est parfait Gunny. Merci. Pourrais-tu nous procurer une machine à écrire je te prie ?
- Comme d'habitude ! Je reviens tout de suite !"

Il m'a lancé un clin d'oeil chalereux et ait sortit de la chambre. J'ai regardé Press.

"- Alors ? Qu'est-ce que tu vas me montrer sur ce Territoire ?
- La Guerre.
- Hein ?! Mais tu es devenus fou ou quoi ? Moi je ne vais pas aller m'occuper d'une Guerre mondiale ! Je n'ai que 14 ans !
- Désolé Nevva. Mais tu le sais, c'est important. "

J'ai grogné et ait commencé a enlever mes chaussures qui commençaient à m'échauffer les pieds.

"- Je vais prendre un bain, ais-je fait."

Je me suis dirigée vers la salle de bain, me suis débarassée de mes vêtements, et me suis plongée dans l'eau chaude du bain. C'était un vrai bonheur de se décrasser un peu et de se détendre. Je suis restée dans la salle de bain durant près de 30 minutes, puis suis sortit, enveloppée dans un peignoire.

"- Ah tu as fini ? fit Press en souriant.
- Oui. Tu peux y aller.
- Gunny nous a apporté la machine, tu n'as qu'à écrire ton journal et l'envoyer à Grahan."

J'ai hoché la tête, et me suis assise dans le canapé pendant que Press entrait dans la salle de bain. J'ai commencé à écrire mon journal et une fois fini, je me suis endormie.
Ce furent des cris venant de la rue qui me réveillèrent. press était penché sur le balcon. Je suis allé le rejoindre.

"- Qu'est-ce qui se passe là dessous ?
- C'est l'armée. Ils viennent chercher des hommes pour partir à la guerre.
- Oh non."

La porte s'est brusquement ouverte derrière nous. C'était Gunny, le visage livide.

"- Ils viennent me chercher Press !!
- Calme toi Gunny. C'est ce qui doit arriver.
- Hein ? Qu'est-ce que tu veux dire ? Je ne veux tuer personne moi ! Je tiens à ma vie !
- Gunny. Qu'est-ce que tu veux faire ? Te cacher ? Tu serais fusiller ! Qu'est-ce que tu préfères ? Défendre ton pays ou mourrir en lâche ?"

Ca a parut faire réfléchir notre ami Groom. Il resta un moment à nous fixer puis a hoché la tête.

"- Et toi ? a t-il fait en regardant Press. Que va devenir ta fille ?
- Elle reste avec moi.
- Tu...tu ne va pas faire la guerre ?
- Si, bien sûr.
- Hein ?! me suis exclamée. Attends, attends là ! Tu veux dire que je dois venir avec vous ? Il en est absolument hors de question !
- C'est vrai Press tu n'y pense pas ! Les femmes ne font pas la guerre et encore moins à 14 ans ! répliqua Gunny.
- Pourtant il le faut. Elle se fera passer pour un homme.
- Quoi ?! Non mais ça va pas ?! Press je...
- C'est un odre Nevva. Prends ces vêtements, noue tes cheveux et prends ce chapeau. Quand tu seras prête, rejoins nous en bas."

Et ils sont tout les deux sortit de la chambre. Pendant un moment, je suis restée à fixer la porte stupidement. J'allais participer à une guerre ! Press voulait ma mort ! Mais je n'avais pas le choix. C'était ça où rester seule sur un Territoire incconnu. Ma décision prise, je me suis habillée, ait enfoncé mon chapeau sur ma tête, et suis descendu dans l'entrée. Là, tout les hommes étaient rangés en ordre, au "garde-à-vous" devant des soldats armés de fusils. Mon coeur a fait un bond lorsqu'un soldat m'a agrippé le bras pour me faire rentrer dans le rang. Je me suis retrouvée a coté d'un jeune homme d'à peu près 18 ans.

"- Bienvenue en enfer mec, a t-il dit."

Ouais...bienvenue en enfer Nevva.


(désolée je m'arrête là pour l'instant je dois y aller. Je ferais la suite une autre fois ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bobbypendragon.forumrama.com/index.htm
JDM
Petit Voyageur.
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 24
Territoire : Cloral ou Ibara ???
Personnage favori : Vo Spader
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Lun 9 Juil - 23:51

Nevva Winter a écrit:
(merci c'est gentil Very Happy )

Journal de Nevva N°6: Première Terre

Cette fois Grahan, j'ai bien faillit mourrir. Je me demande encore comment j'ai fait pour m'en sortir. Peut-être grâce à Gunny, le Voyageur de la Première Terre dont m'avait parlé Press. Son vrai nom, c'est Vincent Van Dyke. Drôle de nom hein ? Et le plus impréssionant dans tout ça, c'est qu'il doit avoir dans les 60 ans, mais a une forme et une pêche d'un gars de 20 ans. Il est très impréssionant, et d'un bonté spectaculaire. Et encore plus spectaculaire...sa peau est noire. La notre est d'une couleur dans le beige-rose. La sienne et de couleur brune-noire. Très étonnant et pourtant, il parait que c'est courant sur ces Territoires. Je vais tout te raconter.

Après être rentrés dans la grande salle d'entrée, un homme s'est avancé vers nous avec un grand sourire. C'était le directeur de l'hôtel.

"- Bienvenue au Mannathan Tower Hôtel Messieurs, Dame. Que puis-je pour vous ?
- Nous aimerions avoir une chambre pour moi et ma fille."

et bla... bla... bla...


Ouah ! Very Happy J'adore. Je suis ton plus grand fan drunken (C'est une blague, bien sûr Transpi' )

Waw !

Bravo ! C'est très bien Smile

_________________
JDM

"La vie, c'est de savoir jongler : au début tu en laisses tomber quelques-unes puis tu finis par réussir à tout équilibrer"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nevva Winter
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26
Territoire : Quillan
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Mar 10 Juil - 1:06

lol merci beaucoup. Very Happy

A
u fait j'aimerais que vous vous inscriviez (ou alors au moins faire passer l'adresse). Se serait cool parce que vu que vous adorez tous Bobby, vous devriez aimer ce forum ! Ya pas de monde mais justement si vous y mettez du votre ça changera ! lol!



http://bobbypendragon.forumrama.com/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bobbypendragon.forumrama.com/index.htm
Kurybo
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Territoire : Eelong
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Mar 10 Juil - 20:13

JDM a écrit:
Nevva Winter a écrit:
(merci c'est gentil Very Happy )

Journal de Nevva N°6: Première Terre

Cette fois Grahan, j'ai bien faillit mourrir. Je me demande encore comment j'ai fait pour m'en sortir. Peut-être grâce à Gunny, le Voyageur de la Première Terre dont m'avait parlé Press. Son vrai nom, c'est Vincent Van Dyke. Drôle de nom hein ? Et le plus impréssionant dans tout ça, c'est qu'il doit avoir dans les 60 ans, mais a une forme et une pêche d'un gars de 20 ans. Il est très impréssionant, et d'un bonté spectaculaire. Et encore plus spectaculaire...sa peau est noire. La notre est d'une couleur dans le beige-rose. La sienne et de couleur brune-noire. Très étonnant et pourtant, il parait que c'est courant sur ces Territoires. Je vais tout te raconter.

Après être rentrés dans la grande salle d'entrée, un homme s'est avancé vers nous avec un grand sourire. C'était le directeur de l'hôtel.

"- Bienvenue au Mannathan Tower Hôtel Messieurs, Dame. Que puis-je pour vous ?
- Nous aimerions avoir une chambre pour moi et ma fille."

et bla... bla... bla...


Ouah ! Very Happy J'adore. Je suis ton plus grand fan drunken (C'est une blague, bien sûr Transpi' )

Waw !

Bravo ! C'est très bien Smile

+1 ! Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nevva Winter
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26
Territoire : Quillan
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Mar 17 Juil - 13:03

Journal de Nevva N°6: Première Terre (suite)

Il y eu encore deux ou trois hommes qui furent rangés dans les rangs. Nous devions être a peu près 30 personnes. J'étais terrifiée. Ce que j'espérais plus que tout, c'était que mon chapeau ne me fasse pas faux bon. Et que ma voix un peu féminine n'éveille pas les soupçons. Et encore mieux, j'espérais rester en vie. Puis, les soldats nous ont ordonné d'avancer. Nous les avons suivit en file indienne. Devant le Manhattan Tower Hôtel, 6 camions de guerre nous attendaient. J'ai été poussée dans le troisième camion. Nous étions 5 à l'intérieur. Moi, le jeune garçon, et trois autres hommes que je ne connaissais pas, avec un soldat pour nous surveiller. Mais ni de Press, ni de Gunny. C'était la catastrophe totale ! Je mourrais d'envie de sortir du camion et de retourner au Bronx par n'importe quel moyen. Mais je ne pouvais pas. Le moteur de l'engin a bourdonné, puis nous sommes partis, en silence, sans un mot. Le soldat était armé d'un fusil impréssionant et je n'avais vraiment pas envie de me froter à lui. Le camion a roulé en silence pendant près d'une heure. Finalement, je n'ai plus tenue. Je me suis penché sur le jeune homme.

"- Hey. Où on va ? Lui demandais-je.
- Si on arrive a l'atteindre, on va se retrouver dans le camp millitaire près de New York.
- Comment ça "si on y arrive" ?"

Le garçon a ricané et m'a regardé.

"- T'es un rigolo toi ! On est en guerre. Un avion allemand peu très bien débarquer et nous lacher une bombe sur le crâne a tout moment ! BOUM !
- Hey ! la ferme vous deux ! A grogné le soldat."

Le jeune homme m'a regardé avec un sourire mais n'a pas écouté le soldat. Il a juste baissé le ton.

"- Comment tu t'appels ?
- Heu...Andy. Andy Mitchell."

Bah quoi ? C'était le seul nom de ce territoire qui m'était passé par la tête !

"- Bienvenue Anddy. Moi c'est Peeter Sawyer. T'as quel âge ?
- Heu...16 ans.
- 16 ? Pff...quels enfoirés ! Pourquoi pas un gamin de 10 ans tant qu'ils y sont ? T'inquiète pas vieux, je surveillerais tes arrières ! T'as des amis dans le panier ?

Le panier ? Est-ce qu'il voulait parlé du groupe choisit par les soldats ? On verrait bien.

"- Heu...oui. Il y a mon père, Press Tilton et un ami du nom de Vincent Van Dyke.
- J'espère que tu vas les revoir mon pote. J'espère."

Le soldat à émit un claquement de langue agacé pour nous faire taire, et nous avons continué notre route en silence. Au bout de deux heures, le camion s'est immobilisé, et le soldat nous a fait descendre. j'ai tiré une grimace. Un vent glacé soufflait sur le camp boueux et trempé par la pluie qui tombait violament. De grandes tentes de couleur verte kaki étaient placées un peu partout. Au fond, des énormes vehicules munis d'un canon. Peeter m'informa que cela s'appelait des chars et qu'ils tiraient des balle 50 fois plus grosse que des fusils et donc, 50 fois plus dangereuse. Génial. Il y avait aussi un énorme bâtiment où reposaient quelques avions. Et partout dans le camp, des hommes en uniformes de guerre vert kaki courraient dans tout les sens, des armes à la main. J'avais envie de vomir. J'ai regardé autour de moi et ait apperçue Press et Gunny plus loin. J'ai voulu crié pour les prévenir mais ce fut inutil. Press m'a remarqué. Et il m'a lancé un sourire chalereux. On aurait dit que pour lui, c'était un jeux très amusant. Peeter nous a regardé.

"- C'est qui ?
- Mon père.
- Il a pas l'air trop paniqué. Il a déjà fait la guerre ?
- Heu...peut-être. Je ne sais pas, ais-je répondu mal à l'aise."

Peeter a haussé les épaules. Soudain, un soldat a hurlé quelque chose, et on nous a de nouveaux rangés convenablement.

"- Qu'est-ce qui se passe ? Demandais-je.
- Il vont nous grouper pour nous départager dans les infanteries. Tu peux être soldat à terre, dans les chars, dans la mécanique, peut-être même dans l'aviation."

Oh. Je crois que rien ne me tentait. Il n'y avait pas l'option "Laissé de coté" ? Tout ce que j'espérais, c'était de me retrouver avec Press et Gunny. Un homme vêtu d'un uniforme rempli de toutes sortes de médailles s'est approché avec une liste à la main.

"- Mécanique ! At-il aboyé. Spenser, Grosvenor, Clayton,..."

Il a énuméré toute sortes de noms, et les hommes se sont tous avancés pour se ranger sur le coté. Puis le type a prit une nouvelle liste.

"- Armée de l'air ! Dauwson, Foster, Rogers..."

Peu de noms furent énumérés, mais la dizaine d'hommes s'avança pour se ranger plus loin.

"- Armée de Terre !"

Un soldat a courrut vers le général pour lui tendre la liste et lui murmurer quelque chose à l'oreille. Le grand type aux médailles à hoché la tête et a commencé.

"- Norman, Andrews, Van Dyke, Justin, Pearl, Sawyer, Turner, Press, Machale, Applegate, Mitchell, Stewart..."

Il continua. J'était quelque peu soulagé. Nous étions tous enssemble. Nous nous sommes avancés chacun notre tour. Mais lorsque ce fut le mien, un soldat m'a atrappé par le bras.

"- C'est toi Mitchell ?
- Heu...oui m'sieur, fis-je sans comprendre. Qu'est-ce que j'ai fait ?
- Rien mon p'ti. T'as de la famille ?
- Heu...juste mon père. Là."

Je lui ait montré Press d'un doigt tremblant.

"- Bien, très bien. Vas-y."

Il m'a poussé pour que je me range parmis le troupe. Pourquoi m'avait-il demandé ça ? Je me suis retrouvé à coté de Gunny qui m'a tendu un petit sourire crispé.

"- Sa va comme tu veux, Nevva ? M'a t-il chuchoté.
- Non. J'ai une trouille bleu ! Au fait, j'ai dit aux autre que mon nom était Mitchell. Anddy Mitchell.
- Retenu. At-il fait en hochant la tête."

Soudain, un homme imposant, grand avec de courts cheveux brun et de grands yeux bleu s'est planté devant nous avec un regard sévère.

"- Messieurs ! Je suis Steven Fauley ! Votre capitaine d'infanterie ! Que ce soit clair ! Je veux de l'ordre et de la discipline dans mon rang ! Nous esperons tous que cette guerre sera rapide et efficace ! Alors je veux du mouvement ! Il n'y a pas la place ici pour les famelettes c'est compris ?

"- Oui Capitaine ! Ont crié quelques-un."

Oh, oh...et moi qui ne faisait pas beaucoup de sports ! J'allais me faire lessiver ! Et si ce type apprenait que j'étais une fille, j'étais bonne pour la fusillade !

"- J'ai pas compris ! Hurla notre chef.
- OUI CAPITAINE ! avons-nous tous lâchés enssemble.
- Bien ! Nous allons vous distribuer un équipement et des armes. Mr Bentley vous conduira à vos quartier. Demain matin, vous vous leverez à 4h00 ! Je vous veux tous parés pour 4h30, rangés en rang devant votre bâtiments ! Compris soldats ?
- OUI CAPITAINE !
- Rompez !"

Il a fait signe à un homme de s'approcher. Il a ouvert un camion et nous a tous balancé à chacun un sac lourd d'au moins 15 kilos, et des armes. Je me demandais comment j'allais trainer tout ça. Puis il nous a fait signe de le suivre en silence jusqu'au bâtiment C6. Je traînais comme je pouvais mon sac derrière moi. Peeter m'a regardé en ricanant.

"- Et beh Andy ! T'as du mal ?"

Lui était très calme et portait son sac d'une main sur son épaule.

"- C'est un peu lourd, ais-je avoué.
- No problémo."

Il a atrappé mon sac et l'a juché sur son autre épaule d'une seule main avant de continuer à marcher. Waw...alors là j'étais vraiment impréssionnée ! Mais pas le temps de rester là. J'ai pris mes armes et l'ai suivit. Dans quelques instants, nous allions découvrir notre palace...enfin je plaisante évidement. Je ne pouvais pas savoir à quel point être un voyageur était dangereux...je m'en souviendrais.

C'est ici que je te laisse Grahan. Encore une fois. J'espère que tu recevras mon prochain journal car cela voudra dire que je suis encore en vie. Je t'embrasse très fort mon ami.


Nevva.


Dernière édition par le Mar 24 Juil - 15:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bobbypendragon.forumrama.com/index.htm
Kurybo
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 24
Territoire : Eelong
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Mar 17 Juil - 14:06

Je ne peux dire que Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JDM
Petit Voyageur.
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 24
Territoire : Cloral ou Ibara ???
Personnage favori : Vo Spader
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Mar 17 Juil - 14:21

C'est vrai que si je disais: "Yark, c'est vraiment nul ! C,est quoi ça ? Un texte ?", je serais pris avec un avertissement Laughing Non, mais sérieux, c'est très bien Very Happy Continue !

_________________
JDM

"La vie, c'est de savoir jongler : au début tu en laisses tomber quelques-unes puis tu finis par réussir à tout équilibrer"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nevva Winter
Visiteur.
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26
Territoire : Quillan
Personnage favori : Bobby Pendragon
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   Lun 30 Juil - 21:26

Journal de Nevva n°7: Première Terre


S'il fallait décrire la guerre en un mot, se serait...horrible ! En fait on pourrait décrire la guerre avec un nombre incalculable de mots. Stupide, effrayant, dangereux, triste, sanguinaire, affreux etc... Bref, tout ça pour te dire que j'ai survécue malgrès ça. Grâce à qui ? Pas à moi en tout cas. Je dirais plutôt grâce à Press, Gunny et Peeter. Il faut que je te raconte:

Une fois que nous fûmes installés dans nos dortoire, j'ai réalisé quelque chose de très génant. J'étais une fille, au milieux d'hommes. Que des hommes. Chacun s'est précipité sur les lit à deux niveaux pour être le premier à prendre la couchette du dessus. Moi j'ai attendu que tout le monde soit installé pour éviter d'être bousculée. Petter m'a fait un signe, je l'ai rejoint. La couchette juste a coté était celle de Gunny et Press. Génial !

"- Dit, Andy, ça te dérange pas si je dors en haut ?
- Non non. fis-je."

C'était la dernière chose à laquelle je me préoccupais. Je me suis tournée vers Press tandis que Petter grimpait sur sa couche. Press m'a tendu un petit sourire, je l'ai foudroyé du regard en lui murmurant:

"- Merci beaucoup Press...au moin je mourrais en héros !"

Il a éclaté de rire.

"- Ne t'en fait pas Andy, tout ira bien."

J'ai levé les yeux au ciel. Bein voyons ! J'ai ouvert mon sac en éloignant l'arme impréssionnante posée juste à coté. Peeter s'est penché au dessus de moi avec un grand sourire.

"- Hey Andy, j'espère que t'es pas habitué aux grasse mat' parce que tu risque de ne pas suivre le rythme !
- T'en fait pas, répliquais-je d'un air faussement macho.
- T'enlèves pas ta casquette ?"

Je me suis immobilisée et suis devenue livide.

"- Heu...non je l'enlève jamais. C'est un souvenir de mon grand père, lançais-je.
- En tout cas tu la gardera pas longtemps. Le casque est obligatoire !
- Ah...ouais."

Aïe...j'avais intéret à faire gaffe.
Au bout de quelques heures, le dortoire tomba dans le silence. Tout le monde dormait.
Soudain, le sol s'est mis à trembler, réveillant les hommes.

"- Quest-ce qui se passe ? On est attaqué ?"

J'ai grimacé et ait regardé l'horloge accrochée au mur. Il était 2h du matin. J'ai entendu Peeter bouger, et il a sauté du haut de son lit vêtu simplement...d'un caleçon long. J'ai détourné mon regard et me suis levée. Evidament je n'avais pas eu d'autre choix que de dormir habillée.

Un homme est entré dans le dortoire, il était en pijama gris et suait à grosse goutes.

"- Les...les Allemands !
- Quoi ?! Ici ? s'ecria Peeter.
- Ils ont des avions et...et des bombes !"

A ce moment là, une explosion à éclaté tout près, faisant perdre l'équilibre à plusieurs d'entre nous. Soudain, notre capitaine à débarqué, déjà tout pret à la bataille.

"- Allez tous debout ! Grouilez-vous les gars ! On va leur apprendre le sens de l'accueil nous !"

Tout les hommes se sont affolés en courrant partout pour s'habiller et prendre leurs armes. Je me suis penché sur mon lit et ait atrappé la mienne. D'après Press, c'était une mitraillette. Drôle d'engin. Peeter m'a soudain atrappée par le bras pour m'entrainer dehors. Il m'a trainé dans les couloirs, semblant chercher quelque chose, puis est entré dans une pièce où il y avait des casques et autres armes. Il m'a tendu l'un des casques.

"- Tiens, mets le ! Dépêche toi !"

J'ai attendu qu'il se soit détourné vers les étagères pour enfiler vite fait mon casque. Puis il m'a de nouveau entraîné et nous sommes sortit du dortoir.


Dernière édition par le Mar 7 Aoû - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bobbypendragon.forumrama.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Journal de Nevva ^^   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Journal de Nevva ^^
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Journal de Hermione Blake
» Journal d'un archéologue [PV]
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» Who Cares About Haiti? From Wall St journal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Croisée des Flumes. :: Autres. :: Vos fanfics et fanarts.-
Sauter vers: